Changer une porte en conservant l’ancien bâti

By | 30 juillet 2020

Le changement d’une porte s’effectue souvent à l’occasion d’une rénovation importante. C’est également une obligation dans le cas d’une destruction de la porte. Notamment, il y a deux types de changement de porte. Le premier qui est un changement sans dépose est le plus facile à faire. Le deuxième, le changement avec dépose est un peu plus compliqué, mais rien d’impossible. C’est cette deuxième option qui nous intéresse dans cet article.

Pourquoi changer l’ancien bâti avec la porte ?

Premièrement, ce type de remplacement concerne principalement les portes en bois. Effectivement, le bois peut se désintégrer avec le temps, se déformer ou encore pourrir à cause de l’humidité et d’invasion de champignons. Si le battant est touché, il y a de fortes chances que le dormant le soit également. Pour cette raison, il convient de changer les deux en même temps pour la sécurité et l’isolation de l’ouverture.

Deuxièmement, un changement de porte avec dépose peut s’avérer nécessaire dans le cas où vous faites une rénovation totale de cette ouverture. Vous pouvez par exemple passer d’une porte battante à une porte coulissante. L’ancien bâti peut ne pas convenir à la nouvelle porte. De la même manière, un bâti pour une porte en bois peut ne pas s’adapter pour une porte en aluminium ou en PVC.

Les premières étapes du changement de porte avec dépose

D’abord, il faut procéder au démontage du ou des battants de la porte. Cet exercice doit commencer par la désolidarisation du battant du dormant côté paumelles. Selon le type des paumelles, retirer la porte peut être relativement facile. Il vous suffirait de relever le battant pour le déloger de ses gonds. Par contre, si ce sont plutôt des charnières que des paumelles, vous aurez alors à les dévisser avant de pouvoir retirer le vantail. Si vous ne voulez pas récupérer ces pièces, vous pouvez toujours y aller par la manière forte avec une meuleuse et les découper.

Enlever l’ancien bâti de porte

Pour retirer l’ancien encadrement de porte, il faut que vous vous équipiez d’un burin et d’une masse ou d’une massette. Pour ne pas occasionner trop de destructions au niveau de la cloison ou du mur, procédez petit à petit. Si vous savez où sont placées les pattes de fixation, c’est dans ces zones qu’il faut commencer. Dégagez l’ancien bâti progressivement en détruisant son pourtour. Une fois les pattes de fixation en vue, retirez-les. Si elles sont scellées, allez-y avec la meuleuse. Une fois les pattes de fixation retirées, le bâti devrait se retirer à coup de massette.

Mettre en place le nouveau bâti de porte

L’installation du nouveau bâti est un travail de précision. Premièrement, positionnez-le dans l’ouverture et aidez-vous d’étais pour le garder en place. Vous pouvez également solliciter l’aide d’une tierce personne. Ensuite, vérifiez les planéités horizontale et verticale du cadre à l’aide d’un niveau à bulle. Vérifiez également son équerrage. C’est le plus important, car si le cadre est déformé, vous ne pourrez pas y faire entrer le battant. Quand tout est correct, fixez enfin les pattes de fixation. Pour ce faire, vous aurez peut-être à les visser ou à les sceller avec du mortier.

Monter la nouvelle porte sur le nouveau bâti

Une fois le nouveau bâti bien mis en place et fixé, vous pouvez monter la nouvelle porte et l’essayer. Si tout a été bien fait, la porte ne devrait pas avoir du mal à pivoter. Vos pouvez également l’ouvrir et la fermer facilement sans que rien ne coince ni s’agrippe. Dans le cas contraire, vous aurez peut-être à faire quelques ajustages mineurs. Si à l’essai, la porte ne rentre pas du tout dans le cadre, c’est qu’il y a quelque chose qui cloche. Vous aurez sûrement à redémonter le bâti pour tout refaire dans les règles. Si tout va bien, vous pouvez passer à l’étape des finitions.

Tout remettre dans l’ordre pour finir le remplacement de porte

Pour ce faire, vous aurez à retirer le battant que vous avez monté pour l’essai. Le reste du travail consiste maintenant à sceller le nouveau bâti de porte avez du mortier. Vous aurez besoin d’une truelle et d’une éponge comme outils. Dans le cas où la cloison est en plaque de plâtre, ce sont les jointures que vous avez à faire. Le jointoiement peut nécessiter d’outils de plaquiste. Si vous n’en disposez pas, vous pouvez toujours les louer ou en emprunter à un ami bricoleur. Une fois les finitions faites, vous pouvez enfin monter la nouvelle porte.